Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Retro-G

Le journal de Retro-G

Menu
Critique : Knack

Critique : Knack

Quand les critiques sont dans l'erreur

J'ai rarement vu un jeu aussi injustement mal noté. La plupart des sites et même des critiques utilisateurs ont qualifier de ce jeu d'ennuyant, répétitif et même de horrible. Je crois surtout que ce jeu a souffert à cause qu'il était un titre de lancement de la PS4. Après que Sagit l'ai acheté (évidemment) à 6$ sur le PSN car c'est possiblement l'un des rares jeux qu'il n'a pas fait sur PS4 surtout parce que les critiques n'étaient pas bonne, il m'en a dit tellement de bien que je fus curieux. 

J'ai toutefois tendance à être plus dosé que Sagit. C'est à dire que parfois il crie au génie alors que je fais 'ouain mais...' ou au contraire il déteste et je fais 'ouain mais...'

Il a adoré Knack. Moi aussi, ouain mais...

D'abord, ce jeu ne mérite pas sa pitoyable note. Le gameplay est amusant, certes le jeu est parfois couloir, mais il fait penser à un mélange de jeux de plateforme avec des notions de RPG. Un peu à la Ratchet je dirais qui est un jeu de plateforme, mais qu'on a des armes avec des niveaux et des améliorations, contrairement à un Crash Bandicoot qui n'est qu'une succession de tableaux. Là ou le jeu s'avère incomplet est surtout sur la linéarité des tableaux. Peu d'exploration, d'objectif secondaire. Sans être monde ouvert, le jeu aurait pu offrir un peu d'exploration, nous dicter un chemin alors qu'on a la possibilité de monter sur une plateforme à l'apparence inutile mais qui cache une amélioration. Mais non, Knack se content de cacher derrière des murs à briser très évident des coffres. Il s'avère difficile de ne pas tout trouver du premier coup.

Niveau environnement, le jeu est varié, constitué en lot. Dans le fond, il y a 11 niveaux divisé en 5 sous-niveau. Chacun des 11 niveaux représente un monde et il faudra peut-être 20-30 minutes passer au travers d'un sous-niveau, parfois moins, ce qui me fait estimer le jeu à entre 12 et 20 heures. Ce qui est raisonnable pour ce type de jeu et qui fait en sorte que les niveaux sont varié. Malgré la succession, il ne se ressemble pas.

Les combats ne sont tout sauf difficile ou facile. Mais technique. Les ennemis ne pardonne pas, il n'est pas rare de mourir en 2-3 coups... pourtant, la mort vient du faite que l'on doit apprendre les routines des ennemis qui est différentes de l'un à l'autre. Un nouvel ennemi, c'est possible de mourir, après, on se reprend et on réussi. J'ai rarement galéré sur un tableau. 

Niveau capacité, je dirais que certaines fonctions sont peut-être sous exploité, mais ajouter quand même des capacités intéressante. J'ai trouvé intéressant que Knack puisse absorber de la glace mais fondre au soleil, limitant notre temps de déplacement, ou de devenir furtif. 

Pas toujours aussi bon qu'on pourrait le croire, le film fait penser visuellement à un film d'animation de pixar. Sont beau leur film ? Oui, mais Knack a un aspect parfois un peu flou, l'image pas aussi défini qu'on le croirait. Mais le jeu est addictif et très plaisant à jouer et l'histoire est certes simples mais intéressant.

Je ne note jamais les jeux, mais je dois remettre les pendules à l'heure. Jeuxvideo.com lui a donné un 10/20, ce jeu mérite un 14-15 facilement. Gamespot lui donne un 4/10... ce jeux mérite un 6, me basant sur leur critère respectif.

Non le jeu n'est pas parfait et ne vaux peut-être pas 70$ pour certain, mais c'est un jeu plaisant, très prenant, il a son style visuel propre à lui et je le trouve beau pour cela. Pourquoi tant de haine envers ce jeu ? Je le dis, ce jeu a souffert d'être sorti dans le line up de la sortie de la ps4.

À découvrir !