Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Retro-G

Le journal de Retro-G

Menu
Critique : Commando

Critique : Commando

The Last Action Hero

Arnold Shwarzennegger est probablement l'un des rares acteurs de sa catégorie que j'arrive à apprécier. Normalement, j'aime les acteurs qui sont là pour leur talent plus que pour leur physique. Je n'aime pas Dwayne Johnson car pour moi s'est un mauvais acteur qui n'est là que pour ses muscles, mais, hey, il a son publique, sauf que rare sont ses films que j'ai actuellement vraiment apprécié. D'un autre coté, Arnold et je pourrais aussi parler de Sylvester Stalonne sont des acteurs que j'ai beaucoup apprécié car leurs films étaient solide. Peut-être que j'aimerais The Rock si seulement je trouvais un seul de ses films bons, ce qui ne m'est pas arrivé encore. Bien sur, que ce soit Arnold ou Sylvester, ils ont eu des impair, des films que je n'ai pas aimé, mais nous ne pouvons pas nier la qualité de Terminator, Connan, Rambo, Prédateur, Total Recall, Rocky, etc...

Commando est un film, que je ne crois pas avoir connu de Arnold ou du moins j'ai dut le voir une seule fois dans le temps. J'étais jeune dans les années 80 quand ce film est sortie et j'étais esclave de ce qui passait à la tv et de ce que mon père voulait bien louer. 

Mais ces derniers temps, je fais beaucoup de rattrapage. 

Commando est dans la veine de ces films de gros bras, minimum d'histoire, que l'on mise sur le charisme de Arnold. Il n'est ni un grand acteur, sans être mauvais, mais il est visiblement là parce qu'il est musclé et pour sa gueule de dur à cuir.

Dans ce film, un ancien militaire est soumis à du chantage quand un ancien ennemi capture sa fille pour le forcer à tuer un président espagnole. Mais, sachant que sa fille risque de mourir tout de même, il ne subira pas le chantage et ira s'attaquer directement à l'ennemi, remontant la piste sur la position de la captive. Ne reculant devant rien, il utilisera son expérience militaire et sa force pour faire tomber les ennemis.

J'ai eu beaucoup de plaisir à voir ce film. Je ne sais pas pourquoi, mais les films des années 80 on un charisme que je ne retrouve plus dans les films de cet époque. Le visuel, la moins grosse qualité des effets spéciaux et les scènes souvent tiré par les cheveux, ils me séduisent et Arnold réussi son opération séduction encore une fois. Avec une Alyssa Milano encore très jeune, ce film est tout simplement ce qu'il respire : du divertissement, des combats relevés et sans peur des conséquences. Le cerveau à OFF, ce film est à voir sans se poser de question comme divertissement et défouloir !!!