Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Retro-G

Le journal de Retro-G

Menu
Débat : La nudité dans les jeux vidéo

Débat : La nudité dans les jeux vidéo

À une certaine époque, nous débattions sur la violence dans les jeux, on en parle encore, mais le sujet le plus chaud, sans doute à cause de l'approche de Mass Effect Andromeda classifié comme étant un soft porn, fait couler... beaucoup d'encre. 

Que ce soit the witcher 3, GTA 5, The saboteur, Dragon Age... j'ai vu beaucoup de jeu dans le passé dont le sexe faisait parti du jeu et que, parfois, ça allait de plus en plus loin. Non je ne dirais pas trop loin car, de mon opinion, le sexe n'a pas vraiment de raison d'être aussi tabou dans un jeu vidéo QUAND celui-ci s'adresse à un publique adulte. Je crois que le problème est que les parents ne sont pas toujours conscient de ce qu'ils mettent entre les mains de leur enfant, ce qui est de moins en moins le cas. En effet, la génération gamer de nous, jeune, commence à vieillir et nos enfants (bien que j'en ai pas) on des parents conscient de ce qui se trouve dans les jeux. Alors, oui les jeux vont de plus en plus loin dans la nudité, dans l'interdit, mais le publique est aussi de plus en plus informé. Tant qu'un parent fait sa job de parent.

Moi en tant qu'adulte n'a rien contre de la nudité dans un jeu. Ça rajoute parfois un vent de réalisme à un jeu ou un plus. On s'entend, il faudrait être aveugle, au risque de passer pour un pervers, qu'il n'existe pas grand monde qui n'est pas attiré par ça. Tant que ce contenu ne devient pas le fer de lance d'un jeu, à moins que ce soit ce que l'on recherche. Personnellement, je ne penserais pas acheter un jeu pour et uniquement pour cet aspect, mais bien de me dire 'ah oui ce jeu a l'air très bon... et y'a de la nudité en plus'. Avec le réalisme qui s'améliore, c'est encore plus intéressant. On s'imagine aussi très bien que la VR est propice à ce genre de scène dans un certain futur. Et ou est le mal ?

Le mal ? Est quand on a un produit, qu'il y a encore des gens qui pense que ça s'adresse à des enfants, qui ne regarde pas plus que ça ce à quoi l'enfant joue. Je me souviens que mes parents n'était pas des gamer, il jetait du coin de l'oeil un regard sur ce que je jouais, mais j'ai quand même joué à du Resident Evil très jeune, mais mes parents savaient que je n'étais pas très influençable et un gros fan d'horreur. La classification 18 ans et plus n'existe pas au Québec, c'est 17 ans et plus. Si mes parents avaient acheté un jeu par exemple d'horreur en ne s'imaginant pas qu'il y avait autre chose que des morts vivants qui mangeait les gens (euh...) je me serais peut-être retrouvé avec le jeu pareil. 

Bref, je crois que le devoir appartient à tous et chacun de bien connaitre ce qu'on achète et ce que l'on remet entre les mains des plus jeune. Prenez le temps de lire la classification... mais ne criez pas au scandale parce que les jeux sont de plus en plus permissif ! Les gamers vieillissent, les jeux avec !