Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Retro-G

Le journal de Retro-G

Menu
Critique : Far Cry Primal

Critique : Far Cry Primal

Une belle surprise

C'est ma fête dans quelques jours à peine et j'ai commencé à recevoir quelques cadeaux en argent, dont de mes beaux-parents. Je suis aller faire un tour regarnir ma collection de jeux qui commençaient à être pauvre. Entre Dragon Ball Xenoverse 2 que j'avais acheté, Doom que j'ai eu en échange de quelques jeux et Dishonored que j'ai acheté avec Far Cry Primal (tout les deux tombés à 30$), j'ai maintenant de quoi m'occuper d'ici la sortie de Ezio Collection. Même trop. Tout ça, en bout de ligne, pour pas grand chose si on compte que c'était de l'argent de fête pour la plupart.

Mais je parle ici de Far Cry Primal qui m'a beaucoup accroché. La mécanique de jeu est celle de Far Cry (voir mon article sur Far Cry 4 si vous voulez plus d'info) on est donc pas en territoire inconnu sur le style de progression et sur les 'activités' à faire, même s'il y a quelques nouveautés. Quand même, on peut maintenant dompter des animaux en plus de pouvoir les chasser pour leur peau en vu d'améliorer notre arsenal. Ce qui m'a accroché un peu au départ est le soucis de trop de réalisme, pas un personnage ne parle une langue connu, tout est sous-titré. Ce qui est réaliste dans le fond... mais te force à lire constamment. Au bout d'un moment, on l'oublie par contre. C'est surtout l'univers, rarement vu (si ce n'Est jamais, du moins dans l'époque actuel) des jeux sur la préhistoire avec un coté réaliste. Dans un époque de jeu avec des guns et des chars, ça fait différent pas mal. Bref, à découvrir pour son ambiance, on est pas forcément dépaysé pour les mécaniques de jeu, mais on s'y croirait. Encore une preuve qu'Ubisoft que tout le monde ne cesse de critiquer est quand même une compagnie qui fait d'excellent jeu.