Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Retro-G

Le journal de Retro-G

Menu
Critique : Resident Evil 5

Critique : Resident Evil 5

Lost in the nightmare... 

Hier soir, j'ai terminé Resident Evil 5 seul sans trop de peine. Je venais de relancer le jeu pour continuer à booster mes armes et changer le niveau de difficulté quand Sagit s'est connecté et m'a proposé d'essayer l'expansion Lost In Nightmare en coop. Le jeu doit être fait d'une frappe et ne reprend pas l'armement du jeu de base.

J'incarnais Chris alors qu'il incarnait Jill dans un manoir qui relate les derniers supposé moment de Jill avant sa mort (on apprend dans le jeu de base qu'elle a survécu). Si tout d'abord on doit surtout explorer le manoir et résoudre des énigmes fort simple, on est surtout frapper par une ambiance plus proche de l'horreur que de l'action, contrairement au jeu de base. Arrivé à la moitié, on voit apparaître le seul et unique type d'ennemi du jeu, un genre de bossu avec une énorme ancre de bateau comme arme.

Si le départ se fait bien, quand on perd toute nos armes, on a commencé à sacrer. Sagit n'est pas un expert en survival horror, je dois le préciser et qu'il se retrouve sans arme fut visiblement un problème pour lui, même s'il ne l'a jamais dit. Il trouvait ça drôle, moi je riais jaune.

Il fallait faire tourner une manivelle pour lever une passerelle et la relâcher avec l'ennemi en dessous. Ce qui implique que l'autre... doit faire l’appât. Et Sagit, en appât, ça ne fonctionnait pas. L'orgueil ne lui aurait jamais fait avouer, j'ai dut prendre les reines après une dizaine de mort car quand il jouait l'appât, il s'approchait toujours de moi et je me faisais tuer, mettant fin à la partie, car, manivelle en main, je ne pouvais pas fuir.

J'ai donc décidé de prendre les choses en main et j'ai attiré le monstre avant qu'il ne le fasse et je l'ai envoyé sur la manivelle. Ayant fouillé la zone, j'étais armé de flash grenade. J'ai attiré l'ennemi sous la passerelle, l'ai flashé et me suis sauvé, ordonnant Sagit de tout lâcher. BAM ! Succès...

Pour ensuite réaliser qu'il y en avait 2 autres à tuer comme ça... Toutefois, quand il a vu que ça allait bien de cette façon, nous avons continué le stratagème et on s'en est sorti sans mort.

Pour atteindre ensuite la scène finale et compléter l'expansion.

Je ne me rappel pas avoir autant sacrer après l'Expansion quand je l'ai fais seul dans le temps. Je ne peux pas QUE blâmer Sagit, car sachant que ma conjointe s'en venait à maison, j'étais trop pressé de le terminer pour réfléchir proprement.

Mais on y est arrivé...

Il nous reste l'autre expansion, Desesperate Escape, à faire. On doit l'essayer cette semaine... je crains le pire. Quoi qu'il est plus action qu'horreur, ça devrait mieux aller.