Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mieux vaut tard que jamais...

Un phénomène inexpliqué s'est produit en fin de semaine.

Il y a environ 1 an, peut-être plus, j'ai acheté Metro Redux qui est la compilation du premier et second sur ps4, graphique remastérisé (et apparemment de qualité). J'avais acheté ce jeu sur le psn, je n'avais donc pas pu le revendre, oui, car après un peu plus de 2 heures de jeux je dois avouer que j'ai détesté ce jeu fondamentalement.

Je ne parlerai pas du revampage des graphiques. Je n'ai pas connu la version originale à l'époque. un ami, que vous connaissez sous le nom de Sagit, m'a recommandé ce jeu pour avoir fait le second. On a pas tellement les mêmes goûts et j'ai longuement pensé que ce jeu était un bon exemple. Car je n'aime pas toujours les jeux post apocalyptique.

Parce que je déteste ne pas rentabiliser un achat, j'ai décidé de le réinstaller en fin de semaine. Et curieusement... j'ai adoré. J'avais même hâte de terminer de travailler cette semaine pour y jouer, car le lundi, comme tout le monde le sait, c'est ma soirée gaming !!

Malgré un moment de frustration ce soir, j'ai passé un bon moment. L'histoire est prenante bien que simple. En gros, pour faire un résumé, on est dans une station de metro suite à un hiver nucléaire, les gens sont divisé et poursuivit par des créatures cauchemardesques. On incarne Artyom, un survivant visant à aider son metro à survivre.

Le jeu est basé sur un roman, c'est russe et on en ressent toute la saveur. L'ambiance est vraiment réussi, on y accroche. J'ai adoré. On devient parano avec la musique et tout. Vraiment une réussite ce jeu, je ne m'explique pas vraiment pourquoi je ne l'ai pas aimé à l'époque.

Je suis environ à la moitié du jeu, je l'adore. J'ai dut arrêter pour écouter mon film d'horreur du lundi, mais j'ai regretté arrêté d'y jouer et je trouve le film long tellement j'aurais simplement envie d'y rejouer... on s'en reparle bientôt... et pour le 2e aussi !!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :