Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Retro-G

Le journal de Retro-G

Menu
Critique : Heavy Rain

Critique : Heavy Rain

Un déluge en HD

J'ai platiné ce jeu sur PS3 dans le temps. Pourquoi le racheter sur PS4 alors ? Certain pourrait penser parce qu'il est tellement bon, c'est un excellent jeu, certes, mais pas au point de l'acheter 2 fois. Mais bien parce que ça me revenait pas plus cher d'acheter le pack avec Heavy Rain et Beyond : Two souls. Je compte bien faire le second aussi, mais j'ai commencé par revenir sur Heavy Rain que j'avais tant aimé dans le temps.

À la frontière entre le jeu et le film, il a divisé la communauté car effectivement, on est en droit à se demander si c'est vraiment un jeu à part entière. Moi je dis que non, c'est une expérience. Est-ce que ça en fait un sous-produit ? Non. Il y a du travail dans ce jeu plus que dans bien des jeux. L'histoire, la modélisation, encore à ce jour, il reste très beau, convaincant. Le jeu n'est qu'une succession de QTE (Quick Time Event) et d'un peu d'exploration et un peu d'analyse. Mais c'est avant tout une histoire :

Ethan Mars a perdu tragiquement son film ainé il y a quelques années. Sa famille éclaté bat de l'aile et lorsque son fils est porté disparu par le tueur aux origami, il sera lui-même soupçonné par la police mais aussi poussé à faire don de lui-même quand le tueur le mettra au défi de retrouver son fils à travers diverses épreuves. Parallèlement, Madison Paige, photographe croisera sa route, Scott Shelby, détective privée, cherchera aussi à trouver le tueur et un profiler du FBI essayera de convaincre la police local qu'Ethan n'est pas celui recherché.

Sérieusement, si vous aimer les films, les thriller, limite à la décadence (Saw, c'est à voir/jouer absolument.