Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Retro-G

Le journal de Retro-G

Menu
Critique : Assassin's Creed Brotherhood

Critique : Assassin's Creed Brotherhood

De retour à Rome

Je dirais que Brotherhood est un de mes AC préféré. D'abord parce qu'il met Ezio en vedette et au sommet de son age, ensuite parce que le jeu se passe à Rome.

Ce week-end, après avoir fini Rise of tomb raider (voir l'article précédente) j'ai décidé de me tapper une petite partie de Brotherhood. J'y avais joué dans le temps sur PS3, je les ais racheté par Steam sur PC. J'avais déjà commencé ma partie il y a un bon moment de ça. Je ne suis pas très loin encore par contre.

Je ne résumerai pas l'histoire de ce jeu mais je veux aborder le plaisir que j'ai à y jouer encore... ce malgré un gameplay vieillissant. Oui, graphiquement ça a vieilli. Mais ce n'est pas suffisant pour un retro-gamer comme moi pour se sentir en terrain déplaisant. Je retire toujours un plaisir à jouer à un vieux jeux, même si c'est du PSone. Si j'ai aucun mal avec les contrôles d'un Silent Hill ou d'un Resident Evil sur One, étrangement, ce qui a le plus mal vieilli de AC Brotherhood sur PS3, c'est son gameplay. On a du mal à escalader, les combats sont parfois mou, peu réactif. C'est peut-être aussi seulement parce que j'ai prit l'habitude avec les jeux récent, mais il m'apparaisse pas mal moins agréable à jouer.

Néanmoins, à mon avis, ce qui fait le succès d'un jeu et qu'il devient un classique, c'est un exemple comme ce jeu. Après tout ce temps, malgré sa prise d'age, le jeu demeure une partie de plaisir, c'est le cas de le dire ;)